Les cheveux, c’est un excellent point d’entrée pour se mettre au naturel. Ils sont généralement très malmenés par les produits conventionnels et ça se voit : chute de cheveux, cheveux cassants, racines grasses, démangeaisons … Ça vous parle, tout ça ? Et bien, n’accusez pas tout de suite votre génétique. Peut-être qu’il vous suffirait de changer un peu votre routine pour que tout aille mieux.

Tout d’abord, si vous ne savez pas trop ce que valent les produits que vous utilisez actuellement, je vous conseille de lire mon article sur les listes INCI (ici) et de télécharger l’application INCI Beauty (ici). Cela vous permettra de porter un regard critique et avisé sur les produits conventionnels et, j’espère, vous convaincre de passer au naturel !

La routine cheveux en 5 étapes :

  1. Espacer les shampoings
  2. Laver avec les poudres
  3. Prendre soin avec les plantes
  4. Rincer avec une solution acide
  5. Nourrir avec les huiles végétales

Et un tableau récapitulatif des produits à utiliser selon votre type de cheveux.

Espacer les shampoings

Avec une routine classique, on est vite pris dans un cercle vicieux. On lave nos cheveux avec des produits agressifs qui les assèchent et les abîment. On a donc besoin de les soigner avec des produits « nourrissants » qui les rendent sales rapidement. Et rebelotte trois jours plus tard. Ah, la tyrannie de la consommation …

Il y a deux ans, j’avais l’habitude de me laver les cheveux tous les deux ou trois jours. Aujourd’hui, j’espace chaque shampoing de deux semaines environ. Et encore, je pense que je pourrais pousser jusqu’à trois semaines sans que mes cheveux ne paraissent sales ou qu’ils ne me grattent.

La première chose à faire, c’est d’apprendre à espacer les shampoings. Au fond, on le sait tous : plus on se lave les cheveux, plus ils se salissent vite. Il y a une période de transition difficile à accepter, durant laquelle on a les cheveux un peu grassouilles, qui ne sentent pas très bons si vous fourrez le nez dedans. Mais franchement, qui fourre son nez au milieu de vos racines !? Ce n’est pas grave d’avoir les cheveux un peu sales. Il faut tout simplement apprendre à respecter sa nature et à accepter ses imperfections.

haut ↑

Laver avec les poudres

Pourquoi ?

Ceci étant dit, le but de cet article n’est pas de vous convaincre d’adopter une coiffure à la Kurt Cobain. Accepter ses cheveux sales est une étape de transition le temps de trouver votre shampoing idéal : naturel et efficace.

L’alternative la plus tentante aux shampoings conventionnels, c’est les produits équivalents desquels on a retiré ou remplacé les ingrédients les plus mauvais. Shampoings bio, shampoings solides écologiques, bases neutres sans sulfates … Voilà des solutions qui ne me suffisent pas. Dans la plupart des shampoings, même dans les recettes DIY, on retrouve des agents moussants (les « tensioactifs »). Ils ont pour but de créer de la mousse et éventuellement d’obtenir un produit solide. En somme, ils ne servent à rien (la mousse ne lave pas), et ont un impact controversé sur le corps humain et l’environnement, même quand ils sont d’origine naturelle (les fameux SCI ou SCS par exemple).

Bon, je vous laisse vous faire votre avis sur ce sujet-là. Moi, je suis une extrémiste du cheveu. Très peu pour moi, les shampoings pseudo-écolo pseudo-naturels. De mon point de vue, le shampoing idéal est un shampoing aux poudres. Je vous propose donc une recette aux poudres : naturelle de chez naturelle, simplissime de chez simplissime. De la terre et des plantes mixées.

(Si vous n’êtes pas prêts à changer de shampoing, vous pouvez passer directement à la case « soin » par ici).

Comment ?

La recette ci-dessus est celle que j’utilise personnellement, pour des cheveux normaux à tendance grasse. L’idée est de choisir votre mix de poudres selon votre type de cheveux. Il n’y a pas de recette miracle, il faut expérimenter et voir ce qui vous convient le mieux ! Vous pouvez retrouver une liste des poudres que vous pouvez utiliser dans le tableau à la fin de l’article.

1/ Dans un bol en verre ou céramique, ajoutez 3 à 5 cuillères à soupe des poudres de votre choix. Vous pouvez très bien choisir une seule poudre #minimalisme.

2/ Ajoutez 5 gouttes d’huiles essentielles adaptées à votre nature de cheveu (cf tableau). Si vous faites le soin aux poudres qui vient juste après, pas besoin de mettre d’huiles essentielles.

3/ Ajoutez progressivement de l’eau chaude en mélangeant avec un ustensile en bois ou en plastique (évitez le contact du métal avec l’argile) jusqu’à obtenir une texture onctueuse.

4/ Appliquez sur l’ensemble des cheveux et massez le cuir chevelu, comme avec un shampoing. Certes, ça ne mousse pas, mais OSEF !

Option : laisser poser entre 10 minutes et 1 heure. Plus on laisse poser longtemps, plus ce sera efficace. Quand je suis pressée, j’applique sur mes cheveux, je me lave le corps et le visage en prenant mon temps, puis je rince mes cheveux. Quand j’ai tout mon temps, j’applique, je sors de la douche pour faire autre chose pendant 1 heure, puis je finis de me laver et je rince.

5/ Rincez et laissez sécher à l’air libre.

Je vous conseille vivement d’essayer le shampoing aux poudres, même si ce n’est pas à chaque lavage. Ça fera un bien fou à vos cheveux et donc ils pourront donc être lavés moins souvent. Le résultat se fait sentir très vite ! Ça vous prendra peut-être 5 minutes de plus pour faire votre préparation et 10 minutes de plus sous la douche, mais vous économiserez grandement en nombre de shampoings.

haut ↑

Prendre soin avec les plantes

Pourquoi ?

A priori, des cheveux en bonne santé n’ont pas besoin de soin. Ils ont juste besoin d’être lavés régulièrement (mais pas trop souvent) avec des produits doux. Cependant, nous vivons tous une vie trépidante faite de festivals de Cannes et d’ascensions de l’Himalaya (quoi, pas vous !?) qui font subir toutes sortes d’épreuves à nos cheveux. Froid, chaud, pollution, chlore, tresses, élastiques, brossages, démêlages, … Ils ont besoin d’un petit coup de pouce supplémentaire par rapport à ce qui a été apporté lors du shampoing aux poudres.

On serait tentés de leur offrir un petit combo après-shampoing / masque Garnier pour siliconer un coup tout ça, mais à ce stade on a compris que c’était pas une bonne idée. (Risque de mort imminente d’un cancer suivi de l’effondrement de la planète Terre, ou un truc plus scientifique mais tout aussi flippant).

C’est donc parti pour un masque 100% naturel en quelques minutes chrono.

Comment ?

Tout d’abord, on aura besoin d’une base « masque » : de la poudre. On évitera les poudres lavantes utilisées en shampoing et cherchera quelque chose de plus doux. Personnellement, j’utilise du henné neutre. Je trouve ça génial et je le recommande à tout le monde sans plus de prise de tête. Mais si vous voulez aller chercher des poudres plantes plus farfelues, notamment ayurvédiques, faites-vous plaisir ! (cf tableau)

Le henné neutre est une poudre de plante (feuilles mixées), à ne pas confondre avec le henné naturel (aussi appelé henné tout court). Les deux poudres offrent un soin aux cheveux mais le henné naturel colore les cheveux (et les habits, les mains, les serviettes 😳). Je vous recommande donc ici le henné neutre mais je vous parlerai du henné naturel dans un article sur les colorations végétales.

L’option #flemmards, c’est de remonter à l’étape du dessus et d’ajouter une cuillère à soupe de henné neutre directement dans votre préparation de shampoing aux poudres. Ça vous fera un masque 2-en-1 nettoyant et soin. L’inconvénient, c’est que les deux actions risquent de s’annuler. Vos cheveux resteront propres moins longtemps et / ou le soin sera moins intense. Mais pour la team flemme 🤲, ça fera bien le boulot.

Pour les gens sérieux, on va aller un peu plus loin et se faire un vrai soin en masque, à utiliser juste après le shampoing.

1/ Dans un bol en verre ou céramique, ajoutez 3 à 5 cuillères à soupe de henné neutre ou mix de poudres de votre choix (cf tableau).

2/ Ajoutez 1 cuillère à soupe d’huile végétale. Si vous avez les cheveux gras, vous pouvez tout de même ajouter un peu l’huile : jojoba ou noisette, par exemple, qui sont sébo-régulatrices (régulent le sébum produit par la peau). Si vous avez les cheveux secs, vous pouvez mettre des corps gras plus nourrissants comme l’huile de coco ou le beurre de karité (cf tableau). Faites juste bien attention à la proportion poudre / huile. On ne lave pas ses cheveux après ce soin, il ne faut donc pas que le masque les laisse trop gras.

3/ Ajoutez progressivement de l’eau chaude en mélangeant avec un ustensile en bois ou en plastique jusqu’à obtenir une texture onctueuse.

Option : Le fourzitout cosmétique. Fouillez dans votre frigo et balancez dans le bol ce qui vous passe sous la main. Par exemple :

  • de l’œuf
  • du miel
  • du lait de vache
  • du lait végétal
  • des yaourts (animaux ou végétaux)
  • une banane trop mure
  • de l’aloe vera

On dirait que je vous fais la recette d’un mauvais dessert mais, je vous assure, le masque sera de qualité. Il faudra faire le tri selon votre nature de cheveux et le contenu de vos placards.

4/ Ajustez en poudre afin d’épaissir le mélange et d’obtenir une bonne texture de masque. (Vous voyez le principe, je vais pas vous apprendre à faire des pancakes).

5/ Ajoutez 5 gouttes d’huiles essentielles adaptées à votre nature de cheveu (cf tableau). Les huiles essentielles sont là pour leurs propriétés cosmétiques et n’ont pas pour vocation à parfumer votre masque. Certaines poudres ont une odeur assez forte et pas forcément plaisante. Si vous essayez de couvrir l’odeur avec des huiles essentielles, vous allez surdoser (mauvais pour vos cheveux, pour votre portefeuille et pour la planète). Si l’odeur de vos cheveux suite à votre masque ne vous plaît vraiment pas, je vous conseille plutôt d’utiliser un hydrolat. Pschitez un peu d’hydrolat de votre choix sur vos cheveux propres, mouillés ou secs, à renouveler autant de fois que souhaité !

6/ Laissez poser 20 à 30 minutes.

7/ Rincez.

haut ↑

Rincer avec une solution acide

Pourquoi ?

Rincer les cheveux avec une solution acide permet de resserrer les écailles. Cela rend les cheveux plus brillants et moins perméables aux agressions extérieures. Cela permet également d’annuler l’effet un peu « poisseux » que laissent certaines poudres juste après le shampoing et de faciliter le démêlage.

Comment ?

A faire à la toute fin, quand vos cheveux sont propres et rincés.

1/ Dans un verre d’eau, diluez une cuillère à café de :

  • jus de citron (le plus acide)
  • vinaigre de cidre
  • jus de pomme
  • jus d’orange (le moins acide)

2/ Versez la solution sur l’ensemble de vos cheveux. Attention aux yeux !

3/ Laissez sécher à l’air libre.

haut ↑

Nourrir avec les huiles végétales

Pourquoi ?

Les huiles ont de nombreux bienfaits pour les cheveux. Elles nourrissent, renforcent, régulent le sébum, stimulent la pousse, etc. Elles sont grasses donc on les applique en général en petite quantité. Et ça n’apporte pas grand-chose aux cheveux.

Le bain d’huile est un excellent moyen de prendre soin de ses cheveux en profondeur. Il consiste à appliquer une quantité généreuse d’huile végétale sur l’ensemble des cheveux et de laisser poser longtemps. On réalise ensuite un shampoing pour enlever tout ce gras.

Comment ?

A réaliser environ une fois par mois. Vous pouvez le faire plus souvent si vous avez des gros problèmes de chute de cheveux ou de pellicules, par exemple.

1/ Dans un bol, mélangez 30 à 50g d’huiles végétales de votre choix (cf tableau).

2/ Ajoutez des huiles essentielles si besoin (cf tableau).

3/ Appliquez le mélange sur l’ensemble de vos cheveux, des racines jusqu’aux pointes.

4/ Laissez poser entre 1 heure et 1 nuit (le plus longtemps, le plus efficace). Si vous laissez poser la nuit, vous pouvez enfermer vos cheveux dans une charlotte ou un bonnet de bain et protéger votre oreiller avec une serviette foncée.

5/ Lavez vos cheveux avec votre shampoing habituel. Si vous utilisez, comme moi, un shampoing aux poudres très doux, ça pourrait ne pas suffire. Ça peut être l’occasion de ressortir votre base neutre sans sulfate ou shampoing solide écolo.

haut ↑

Et voilà …

Cette routine vous permet de vous laver les cheveux moins souvent et d’utiliser moins de produit à chaque shampoing. Vous n’utilisez que des produits naturels bruts, respectueux de vos cheveux et de votre environnement. Et vous gagnez du temps et de l’argent 😉

Pour les timides, vous pouvez commencer par la partie soin (masque aux poudres et bains d’huiles) en conservant votre shampoing habituel (bio, au minimum). De manière générale, chaque étape de la routine est optionnelle. Vous pouvez modifier petit à petit vos habitudes, à la manière qui vous convient le mieux !

Tableau récapitulatif

 

Tous Cheveux gras Cheveux secs Cheveux bouclés Chute de cheveux Pellicules
Poudres lavantes argile blanche, argile jaune, farine de pois chiches argile verte, reetha, rhassoul argile rose, farine de pois chiches, neem neem, reetha, sidr
Poudres de soin henné neutre guimauve, neem alma, guimauve alma, hibiscus hibiscus
Huiles végétales argan, chanvre jojoba, neem, noisette avocat, cacao, coco, karité, noyau d’abricot brocoli ricin, moutarde, noyau d’abricot moutarde, neem
Huiles essentielles ylang-ylang citron, petit grain bigarade lavandes, niaouli, petit grain bigarade géranium rosat, gingembre niaouli, palmarosa

haut ↑

Leave a Reply